samedi 2 février 2019

Février une petite intervention








Le 2 février 2019 

Coucou les amis, me revoilou !
Il était dans mes intentions de régler convenablement le p50 après une petite pause lors de laquelle j'ai fait :
1 - beaucoup de rangement
2 - de la mécanique sur une 350
3 - d'autres choses pour les fêtes !

Donc je reprends la bestiole. Figurez-vous que la roue arrière ne tient pas l'air, alors crevaison ou porosité, il faut regarder.
Pour regarder, il faut sortir le moteur rien que ça...
Ce qui m'ennuie le plus ce n'est pas le démontage, ça va vite, c'est le remontage de l'ensemble qui est très pénible.
Je sors donc le moteur. Comme il est lent à vidanger, je n'ai pas eu la patience d'attendre sur place, 
il finit au sol son interminable vidage d'huile.
Il m'a fallu le tenir accroché car il passe son temps à piquer du nez et à se foutre par terre.


Il est ensuite séparé de la roue, fastoche c'est juste enfilé .


Au passage, je note que le câble de décompresseur est complètement naze, 
j'en mets un autre forcément.
Dire que ces photos sont belles serait exagéré !


J'ai quand même trouvé dans mon fourbi quatre chambres à air dont une neuve.
D'où sort-elle ? Mystère.
Elle est montée sur la roue et mise en pression jusqu'à demain pour voir si ça tient.

Mardi 5 février la chambre à air tient la pression, normal non pour du neuf ?
Elle est remontée sur la roue et le roue sur le cyclo. Quand on y pense c'est quand même un sacré chantier une crevaison là-dessus. Hormis le démontage de l'échappement, du carbu, de la chaîne et son carter, le débranchement des câbles (bien pénible pour le décompresseur) et des fils, hormis tout ça donc, sortir le moulin est facile, mais le remettre, quel "bordel" !.. 
En plus j'étais tout seul ci coup ci, il tourne, il bascule, il se file en travers :
bref il ne faut pas crever.
J'en ai profité pour changer de carbu et mettre celui d'origine qui pissait l'essence. Je l'ai revu bien sûr, il faut essayer maintenant, mais pour essayer il faut que la pluie s'arrête. 80% d'humidité dans le garage cet aprèm et 100% dehors, tout dégouline : une horreur.
Je me suis aussi rendu compte que le fil de la bobine était fondu car il touchait le tube d'échappement. La faute en encombe à l'antiparasite moderne dont la forme ne permettait pas un passage convenable du câble. Je remonte donc un antiparasite d'origine, un bon cheminement pour le câble
et hop tout va bien. On voit la trace sur le tube gris...


Vendredi 8 il a tourné impeccablement et étonnamment bien: ralenti, accélération et tout, mais ce nouveau carbu suinte trop pour être laissé comme cela. C'est un coup à foutre le feu.  😀
Alors monsieur p50 est rentré et je vais devoir faire un mixage de carburateurs pour arranger tout ça. Le problème est que les joints n'existent pas en pièces détachées et surtout ce sont des dimensions très particulières introuvables sur le marché et non refabriquées.
Va falloir improviser mon gars, va falloir improviser...

Gilles je ne peux toujours pas répondre aux commentaires sans arriver à trouver pourquoi, c'est un peu comme les carbus de p50 ça !